Vous êtes ici

Passer la formation 125cm3 quand on a le permis voiture | Deux-roues

Vous n'avez pas le permis voiture et souhaitez conduire un scooter 125cm3 ? Regardez l'article correspondant

Formation 125cm3 pour les titulaires du permis B

Les permis B délivrés après le 31 décembre 2006 n’autorisent plus leur titulaire à conduire des motocyclettes légères avant 2 ans d’ancienneté de permis. Ces conducteurs doivent désormais suivre une formation pratique de 3 heures pour pouvoir conduire une motocyclette légère dans les 2 premières années de leur permis B.

Formation 125cm3 pour les titulaires du permis B : quel déroulement ?

L’organisme de formation (moto-école) assure une formation pratique de 3 heures sur une motocyclette légère à changement de vitesse manuelle. A la fin de la formation, la mention de l’autorisation de conduite des motocyclettes légères doit être précisée sur le permis de conduire par la préfecture du département où la formation a été suivie. Une attestation à apporter en préfecture est délivrée par la moto-école.

Formation 125cm3 pour les titulaires du permis B : quand faire la formation ?

La formation moto peut être suivie juste après l’obtention du permis B et jusqu’à 1 mois avant la date anniversaire des 2 ans du permis B. En effet, à partir de cette date anniversaire, le titulaire du permis B peut sans problème conduire les motocyclettes légères (catégorie MTL : 125 cm3 au maximum et puissance de 11 kW=15ch maximum) sans passer la formation pratique. Attention : cette possibilité de conduire des motocyclettes légères pour les permis B avec 2 ans d’ancienneté n’est valable que sur le territoire français, et non à l’étranger.

Formation 125cm3 pour les titulaires du permis B : et si je ne suis pas la formation ?

Les titulaires du permis B depuis moins de 2 ans qui conduisent une motocyclette sans formation obligatoire sont passibles d’une amende de 4ème classe (135 euros), d’un retrait de 3 points sur leur permis de conduire et éventuellement d’une immobilisation du véhicule, d’une obligation de suivi d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière et d’une suspension du permis de conduire.