Vous êtes ici

Les sourds et malentendants ont désormais accès aux épreuves du permis de conduire. | Permis de conduire

Aujourd’hui, le permis de conduire est un outil indispensable quant à sa bonne insertion sociale ainsi que professionnelle. Depuis novembre 2010, dans un but d’égalité, l’Etat a choisi de faire profiter gratuitement aux sourds et malentendants des épreuves du permis de conduire.

Concrètement, cette mesure consiste à faire profiter gratuitement d’une traduction en LSF (langue de signe), ou en LCP (langue complétée française) lors de l’épreuve du permis de conduire, mais aussi lors de celle du code de la route. Une annonce intervenant dans la mise en place par le gouvernement d’un plan triennal. Le plan handicap auditif contient plus de cinquante mesures favorisant le quotidien des personnes sourdes et malentendantes. C’est la mesure numéro 31 du plan handicap auditif qui prévoit l’accès sans frais supplémentaires aux épreuves du permis de conduire.

L’Etat prendra en effet à sa charge les différents frais des traducteurs intervenant dans le cadre des épreuves du permis de conduire pour les individus sourds et malentendants. A noter que les autos écoles accessibles aux personnes handicapées feront très certainement l’objet d’un recensement spécifique.