Vous êtes ici

Futurs conducteurs, optez pour la conduite « supervisée ». | Permis de conduire

Le permis de conduire est aujourd’hui extrêmement cher. Les forfaits de base avoisinant les 1000 euros et les heures supplémentaires (40 euros l’heure) font très vite monter la note aux alentours de 1400 euros, pour une réussite qui n’est pas toujours au rendez-vous. Il existe pourtant une solution pour alléger la facture globale : l’apprentissage en conduite supervisée.

Les pré requis à cette formation :

  • Avoir au minimum 18 ans.
  • Posséder le code de la route.
  • Avoir connu un ou plusieurs échecs à l'épreuve pratique.

Les demandes à effectuer :

  • Dans les deux cas, la voiture utilisée doit impérativement être assurée pour cette utilisation (dans un contrat où est stipulé le nom de l’accompagnateur).
  • Dans le cas d’une formation après l’échec à l’examen pratique de conduite, l’élève doit avoir une autorisation de son formateur de l’auto-école.

A la manière de la conduite accompagnée, la conduite supervisée doit répondre aux critères suivants :

  • La personne accompagnatrice doit être titulaire de son permis de conduire depuis au moins 5 ans, n’ayant pas fait l’objet durant cette période d’une annulation ou d’une suspension.
  • Pendant 3 mois minimum, l’élève doit avec son accompagnateur parcourir au 3000 kilomètres au minimum.
  • Tout comme l’AAC, la voiture doit être équipée d’un sigle « conduite accompagnée » à l’arrière du véhicule.
  • Plusieurs rendez vous sont à prévoir entre le futur conducteur, son accompagnateur et le moniteur d’auto école, avant, pendant et après cette formation spécifique.

Ce type de conduite à pour intérêt d’être particulièrement flexible, d’apporter sérénité et expérience au futur conducteur, de comporter bon nombre d’avantages économiques.

Bien qu’elle s’y apparente fortement, la conduite supervisée n’est pas à confondre avec la conduite accompagnée, Leur période probatoire est identique aux jeunes conducteurs ayant eu recours à l’apprentissage classique de la conduite, c'est-à-dire 3 ans, 2 ans pour les autres. Une année supplémentaire est donc nécessaire quant à l’obtention de la totalité des points.