Vous êtes ici

Permis D pour les transports en commun | Autres permis

Le permis D permet de conduire les véhicules affectés au transport en commun des personnes. La responsabilité entraînée par la possibilité de conduire des véhicules de transport en commun débouche sur la nécessité de passer un permis de conduire spécial : le permis D

Permis D (permis transport en commun) : la catégorie de véhicule

Le permis D permet de conduire les véhicules qui sont affectés au transport en commun des personnes présentant comme caractéristiques :

  • de comporter 9 places assises (conducteur compris) ou pouvant transporter 9 personnes (conducteur compris),
  • d’avoir attelé au véhicule (ou non) une remorque dont le PTAC ne dépasse pas 750 kg. Si le PTAC de la remorque dépasse 750 kg, il convient de passer le permis E(D).

Permis D (permis transport en commun) : les conditions pour se présenter

Pour se présenter au permis D, les candidats doivent être âgés de 20 ans et 6 mois pour l’épreuve théorique et de 21 ans au moins pour l’épreuve pratique. Par ailleurs, le candidat au permis D doit obligatoirement déjà être en possession du permis B, et doit avoir été reconnu apte par la commission médicale départementale.

Permis D (permis transport en commun) : les restrictions de périmètre géographique

Lorsqu’ils obtiennent leur permis D, les candidats sont limités à un rayon de 50 km autour du point d’attache du véhicule de transport en commun. Pour lever cette restriction sur le permis D, il faut conduire 5000 km pendant une année avec le permis D, ou détenir un CFR, CAP ou BEP de conduite routière, ou avoir été conducteur de poids lourds pendant plus d’un an.

Permis D (permis transport en commun) : la durée de validité

Le permis D entraînant une responsabilité particulièrement lourde, sa validité est limitée dans le temps. Les conducteurs âgés de plus de 60 ans se voient ainsi délivrer un permis D d’une validité d’un an maximum. Les conducteurs âgés de moins de 60 ans se voient délivrer un permis D d’une validité de 5 ans. Le renouvellement du permis D est accordé après une visite médicale qui considère que le candidat est apte à la conduite en permis D. La demande de visite médicale est à adresser (avant que le permis D n’expire) auprès de la préfecture du domicile du conducteur.

Permis D (permis transport en commun) : les épreuves

Comme pour les autres permis, le passage obligé est d’abord la réussite à l’examen du Code de la Route (aussi appelé Epreuve Théorique Générale).

Une fois le Code de la Route en poche, le candidat passe l’examen pratique du permis D qui comprend deux épreuves.

L’épreuve hors circulation du permis D comprend 4 parties :

  • l’interrogation écrite : rédaction des réponses à 10 questions en 6 minutes.
  • les vérifications de sécurité à opérer sur un véhicule, ainsi que le contrôle des documents de bord.
  • l’interrogation orale : 3 questions orales sur la sécurité, la signalisation véhicules lourds et la mécanique véhicules lourds.
  • le test de maniabilité : une manœuvre complexe (marche arrière entre des piquets sur un parcours avec des virages, puis un arrêt de précision). Toucher les piquets entraîne l’ajournement.

L’épreuve hors circulation du permis D est notée selon un système de points qui s’attache à ces différentes parties.

L’épreuve en circulation du permis D n’est accessible que lorsque le candidat a réussi l’épreuve hors circulation. L’épreuve en circulation du permis D dure environ 45 minutes.

A l’issue de l’épreuve en circulation du permis D, le candidat reçoit un certificat d’examen du permis D qui informe l’élève de son échec ou de sa réussite de l’examen. Le conducteur peut alors conduire des véhicules de la catégorie D avec l’attestation provisoire reçue avec le certificat d’examen du permis D, pendant une durée de 2 mois. Il lui faudra au plus vite se rendre en préfecture afin de demander l’édition du permis D définitif. Ce n’est qu’avec le permis D définitif qu’il lui sera possible de conduire à l’étranger.

Permis D (permis transport en commun) : le prix

Le permis D est l’un des permis les plus chers. Les candidats doivent compter entre 2300 et 2800 euros pour pouvoir passer le permis D.