Vous êtes ici

Conduite et handicap | Autres permis

Comment la conduite s’adapte-t-elle au handicap ?

permis handicapé handicap conduire voitureCertaines formes de handicap permettent tout de même la conduite de véhicules, parfois au prix d’un aménagement de l’intérieur du véhicule. Souvent, le passage du permis de conduire et l’aménagement d’un véhicule permettent à des personnes handicapées de disposer d’une vraie autonomie. Toutefois, lorsque le handicap empêche la conduite, il faut toujours se souvenir que la conduite sans permis ne peut être tolérée et qu’elle entraîne la responsabilité civile et pénale du conducteur en cas d’accident.

Conduite et handicap : les impacts sur la conduite

Pour les handicaps visuels, un ophtalmologue est qualifié pour estimer si la personne remplit ou non les critères d’acuité minimum nécessaires pour la conduite. Il s’agit du handicap le plus susceptible d’empêcher quelqu’un de conduire ou d’obtenir son permis.

Pour les handicaps physiques, il est fréquemment possible d’aménager le véhicule de manière à ce que le handicap puisse être surmonté et à ce que la personne puisse prendre le volant.

Pour les handicaps mentaux, l’avis de la commission médicale département est décisif pour évaluer si la personne reste apte à la conduite, ou non.

A priori, les handicaps de type auditif ne donnent pas lieu à des restrictions sur la conduite. Les permis de conduire s’adaptent d’ailleurs, pour les épreuves théoriques comme pour les épreuves pratiques, aux personnes sourdes ou malentendantes.

Conduite et handicap : comment savoir si l’on est apte ?

Que le handicapé ait déjà son permis de conduire ou souhaite le passer, il convient de suivre une visite médicale auprès de la Commission médicale départementale, qui dépend de la préfecture. Deux médecins font passer la visite médicale et sont qualifiés pour juger de l’aptitude des personnes à la conduite, et des aménagements qui doivent éventuellement être apportés à leur véhicule.

Si la visite médicale juge la personne handicapée apte, elle lui délivre un certificat qui permettra de présenter les épreuves du permis de conduire. Des auto-écoles spécialisées peuvent offrir une préparation du permis de conduire avec des aménagements particuliers.

Conduite et handicap : comment savoir quels aménagements faire dans le véhicule ?

permis handicapé voitureLa Commission médicale départementale et le bureau de l’éducation routière de la DDE (Direction Départementale de l’Equipement) sont les deux ressources les plus utiles pour vous aider à décider des aménagements à apporter sur le véhicule.

Conduite et handicap : comment renouveler son permis ?

Si le handicap n’est pas jugé stable, le permis de conduire peut être délivré pour une durée limitée. Il conviendra alors de passer devant la Commission médicale départementale avant la date de fin de validité du permis afin d’obtenir son renouvellement. Si la Commission juge que le handicap est désormais stabilisé, elle peut décider d’attribuer un permis de conduire classique, ne souffrant pas d’une date de fin de validité.

Conduite et handicap : comment me faire aider ?

Le Centre de Ressources et d’Innovation Mobilité Handicap (CEREMH) est qualifié pour apporter son aide aux personnes handicapées dans les démarches liées à la mobilité. Le CEREMH est notamment un centre de formation à la conduite adaptée et un centre d’information sur les aménagements de véhicules pour le handicap.