Vous êtes ici

Dans quel pays passer son permis | Permis étranger

Impossible d’obtenir le permis de conduire en France ? Vous envisagez d’aller le passer le permis de conduire à l’étranger pour ensuite l’échanger contre un permis de conduire français. Mais où le passer ? Est-ce possible de l’échanger avec un permis de conduire français ? Quelles sont les contraintes à respecter ? C’est à l’ensemble de ses questions que quelpermis va tenter de vous répondre aujourd'hui.

Au niveau du permis de conduire, la France à très certainement l’un des examens le plus difficile au monde. Cette rigueur semble porter ses fruits avec moins de 4000 victimes d'un accident de la route mortel au cours de l'année 2010.

Par exemple, aux Etats-Unis le permis de conduire vous reviendra pour pas plus de 30 euros pour les conducteurs confirmés.

Où passer son permis de conduire pas cher ?

Passer son permis de conduire en Europe :

Tout d’abord, vous pouvez passer votre permis de conduire dans l’ensemble des pays membres de l’Espace économique européen. C’est-à-dire les 27 Etats membres de l’Union européenne, auxquels s’ajoutent 3 pays.

Liste des Etats membres de l’Espace économique européen :

Allemagne ; Autriche ; Italie ; Suède ; France ; Espagne ; Portugal ; Grèce ; Pologne ; Finlande ; Royaume-Uni ; Irlande ; Chypre ; Malte ; Roumanie ; Slovénie ; Lettonie ; Lituanie ; Estonie ; Hongrie ; Slovaquie ; Belgique ; Bulgarie ; Luxembourg ; Pays-Bas ; Danemark ; République Tchèque ; Islande ; Norvège ; Lichtenstein

Suite à un accord de réciprocité, il est possible de conduire avec un permis belge en France par exemple. Il est donc aussi possible d’échanger ces 2 permis.

Passer son permis de conduire en Afrique, en Asie, en Amérique, en Océanie :

Concernant les pays ayant conclut un accord de réciprocité avec la France, mais ne se trouvant pas au sein de l’Espace économique européen, veuillez consulter l’article : Echange de permis de conduire étranger. La seule contrainte, avoir résidé durant un période minimum dans le pays étranger en question, cette période est très souvent de 6 mois (185 jours).

Passer son permis de conduire au Maroc pour moins de 300 euros, c’est possible.

Rachid est étudiant en 2ème année d’éco-gestion. Agé de 22 ans, il a obtenu son code de la route au bout de la 2ème tentative et à déjà échoué 4 fois lors de l’épreuve théorique. Il pourrait retenter de passer cet examen encore une fois, mais son code de la route arrive à expiration. Il doit donc tout recommencer à zéro. Son alternative, passer son permis de conduire dans son pays d’origine, le Maroc. Au Maroc, comme dans beaucoup d’autres pays, le prix du permis de conduire défit toute concurrence : 300 euros, contre 1500 euros en France. De plus, après quelques leçons de code de la route, Rachid trouve que le niveau demandé est beaucoup moins exigeant qu’en France. Un exemple de question : Le feu est orange, dois-je : Accélérer (réponse A) ou Ralentir (réponse B).

Rachid obtient donc très vite son code de la route sans soucis majeurs. Il lui reste maintenant à passer l’épreuve pratique du permis de conduire. Ayant effectué près de 50 heures en France, Rachid sait déjà conduire, il passe donc très vite son épreuve pratique qu’il obtient très facilement. Rachid à donc obtenu son permis de conduire en à peine plus d’un mois. Il lui reste maintenant à prouver qu’il a passé 6 mois. Pas de problème pour lui, son oncle possède un commerce à Agadir et lui fait une attestation prouvant qu’il à effectuer un stage de 6 mois.

Echange de permis de conduire :

Rachid n’a plus qu’à entamer les procédures d’échange de permis conduire, pour cela, il doit :

  • Faire une demande d’échange auprès de la préfecture de votre domicile.
  • Remplir le formulaire d’échange.

Fournir les documents suivants :

  • 2 photos d’identité,
  • Une pièce justificative de l’identité du conducteur,
  • Le permis étranger en question devant être traduit ou rédigé en français,
  • Le titre de séjour ou de résidence,
  • Si vous  êtes français, apporter la preuve que vous vivez en France depuis 6 mois (attestation d’immatriculation).