Vous êtes ici

Les radars automatiques | Permis à points et sanctions

Accidents de la route, les chiffres de 2010 :

Pour la première fois, le nombre de tués sur la route est descendu sous la barre des 4000. Soit un recul de la mortalité routière de 6,53 % par rapport à l’année 2009.

Les chiffres des accidents de la route entre 2009 et 2010 :

En 2009 :

  • 4273 morts avaient été recensés.
  • 90934 blessés avaient été dénombrés.

En 2010 :

  • 3994 morts ont été recensés.
  • 79056 blessés ont été dénombrés.

Soit un recul de 6,53 % pour le nombre de mort et un recul de 12.29 %

Tenu par une promesse de Nicolas Sarkozy en 2007. Le Président de la République à d’ailleurs réaffirmer son objectif de passer sous la barre des 3000 tués d’ici la fin de son mandat, c’est-à-dire en 2012. Ce désir annonce donc une série d’implantation de nouveau radars automatiques et nouvelle génération pour 2011.

Combien rapportent les radars en France ?

L’an dernier, c’est 469 millions d’euros qui ont été récoltés par l’Etat.

Combien y-a-t-il de radars automatiques en France ?

Depuis leurs apparitions, il y a 9 ans de cela, se sont 3500 radars automatiques qui ont été installés en France. En 2011, 400 ont été installées dans les zones à risques.

Les résultats des radars automatiques :

Depuis qu’ils existent (2002), la vitesse moyenne sur les routes de France est passée de 90,5 km/h à 80,4 km/h, c’est dire l’efficacité des radars et l’appréhension des français quant à la sanction concernant leurs points et la sanction financière. Les études montrent qu’une baisse de 1% de la vitesse moyenne, engendre un recul de 4% du nombre de tués sur la route.

Depuis 2002, les radars automatiques ont permis de sauver près de 25000 vies et d’épargner 25000 blessés.

Qu’est-ce qu’un radar « tronçon » ?

Un radar tronçon mesure la vitesse moyenne d’un usager entre 2 points. Ce type de radar n’est pas encore mis en place partout, mais commence à faire ses preuves. Depuis le début de l’année, 25 radar dit « tronçon » ont été implanté en France, sur les 400 implantés au total.

Le nouveau radar discriminant :

Ce radar par encore implanté ni même testé va être capable de différencier les véhicules lourds des véhicules légers. En effet en fonction du type de véhicule, la limitation de vitesse n’est pas la même.