Vous êtes ici

Conduire avec un plâtre ou une minerve | Permis à points et sanctions

Peut-on conduire avec un plâtre ?

Conduire avec un plâtre qu’il se trouve sur un de vos bras ou sur une de vos jambes peut s’avérer très dangereux. En effet, il vous sera difficile d’effectuer les différentes manœuvres où vos deux mains sont requises, ou encore de passer une vitesse avec une boîte de vitesse manuelle. Le texte de loi stipule très clairement : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ». Le port d’un plâtre occasionnerait une gêne plus ou moins élevée pour le conducteur. Cependant, en cas de contrôle des forces de l’ordre, elles pourront décider de vous sanctionner ou pas.

Est-il possible de conduire avec une minerve ?

Tout comme pour la conduite avec un plâtre, la loi est très claire à ce sujet : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ». Le port d’une minerve ne vous gênera sans doute que très peu pour passer les vitesses, ou tourner le volant. Mais elle vous gênera lorsque que vous devrez effectuer les contrôles des rétroviseurs et surtout des points où la torsion du coup est très importante.

Qu’est-ce je risque si je conduis avec une minerve ou un plâtre ?

En plus de l’aggravation possible de votre blessure, le fait de conduire avec un plâtre ou une minerve vous expose à une contravention de la deuxième classe. Cette amende peut s’élever à 150 euros maximum. De plus les forces de l’ordre sont en droit d’immobiliser votre véhicule (article R412-6 du code de la route).