Vous êtes ici

Le permis probatoire | Permis B

Qu’est-ce que le permis probatoire ?

A l’issue d’un examen pratique du permis de conduire réussi, les candidats obtiennent un permis probatoire : les candidats disposent du permis probatoire pendant une période de 3 ans.

Le permis probatoire : moins de points que le permis classique

Le permis à points a été mis en place en 1992 : tous les permis sont dotés de 12 points, et chaque infraction au code de la route entraîne des retraits de points de plus en plus importants en fonction de sa gravité. Lorsque tous les points sont perdus, le permis de conduire est annulé.

Le permis probatoire ne permet aux élèves de ne disposer que de 6 points au lieu de 12 à l’issue du passage de l’examen pratique du permis de conduire.

Le permis probatoire : une durée de 2 ou 3 ans selon les cas

La période probatoire du permis de conduire dure 3 ans dans le cas classique et 2 ans dans le cas des conducteurs ayant suivi l’apprentissage anticipé de la conduite (conduite accompagnée). L’idée est toujours de favoriser la conduite accompagnée, en raison de la meilleure qualité de la formation qu’ils ont reçue, qui se traduit par de meilleures statistiques de sécurité routière.

Le permis probatoire : le gain progressif de points

Depuis le début 2008, les conducteurs en permis probatoire ne commettant pas d’infraction au permis de conduire gagnent 2 points par an sur leur permis. Ainsi, si vous n’avez pas commis d’infraction au code de la route un an après l’avoir obtenu, vous gagnez automatiquement 2 points et votre permis est crédit de 8 points au total. Deux ans plus tard, vous disposez de 10 points et trois ans plus tard de 12 points.

Le permis probatoire : récupérer ses points en période probatoire

Les règles de récupération de points sont les mêmes pour le permis probatoire que pour le permis à point classique à 12 points.

Si un conducteur perd un point sur son permis de conduire mais en fait pas d’infraction au code de la route pendant 12 mois, le point est automatiquement récupéré.

Si un conducteur perd plusieurs points sur son permis de conduire, il faut attendre 3 ans (sans commettre d’infraction) afin de récupérer l’ensemble des points de son permis de conduire.

Le permis probatoire : le stage de récupération de points

Les stages de récupération de points sont ouverts aux titulaires du permis probatoire comme aux autres conducteurs. Suivre ce stage permet une sensibilisation aux problématiques de sécurité routière et, surtout, de récupérer 4 points sur son permis de conduire. Le stage de récupération de points ne peut toutefois excéder le nombre maximum de points du permis et un même conducteur ne peut en faire qu’un tous les deux ans au maximum.