Vous êtes ici

Conseil permis de conduire | Permis B

Vous allez bientôt "passer" votre permis de conduire. Pour cela, il vous faut tout d'abord satisfaire l'épreuve théorique générale (le code de la route), puis réussir l'épreuve pratique.

Cette seconde épreuve a pour but de vérifier que votre formation est bien terminée, et que vous avez acquis le minimum d'expérience nécessaire pour conduire seul sans mettre en danger cotre sécurité et celle des autres.

Le Moniteur auto-école

C'est un professionnel muni d'un diplôme d'Etat : le Brevet pour l'exercice de la fonction d'enseignant de la conduite et de la sécurité routière (BEPECASER). Le moniteur auto-école vous a assuré une formation complète en suivant un programme précis en plusieurs étapes : E1 ; E2 ; E3 ; E4. Ce programme a été élaboré par les Pouvoirs publics.

Ce n'est que lorsque votre formateur a validé toutes les étapes de synthèse qu'il pourra vous présenter à l'épreuve pratique. Une présentation prématurée n'es jamais dans votre intérêt (fort taux d'échec, perte d'argent, stress inutile,...). De plus, la présence de votre moniteur dans le véhicule lors de l'examen est souhaitable et contribue à vous mettre en confiance.

L'inspecteur de l'examen

Votre prestation est évaluée par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière. Pour pouvoir exercer cette mission, il a été recruté sur concours et a suivi une formation professionnelle approfondie. Il a notamment reçu des cours de psychologie pour que l'examen se déroule dans les meilleures conditions. C'est un expert sont l'avis s'appuie sur des directives et des instructions précises comme le programme national de formation, le guide de l'examinateur ou encore la procédure d'évaluation.

L'épreuve pratique

Lors de l'examen de 35 minutes, l'examinateur doit vérifier que vous maîtrisez de façon convenable votre véhicule. Il devra en autre vous faire passer les 5 vitesses, vous poser 2 questions (concernant l'intérieur et l'extérieur de la voiture), vous demander d'effectuer 2 manœuvres.

Tous les acteurs doivent concourir au bon déroulement de l'épreuve pratique :

  • L'inspecteur, en mettant a l'aise le candidat.
  • Le candidat, en écoutant attentivement les indications et en effectuant les manœuvres demandées, sans hésiter à faire répéter l'inspecteur.
  • Le formateur, en adoptant une attitude neutre et réservée.

Le résulat

Comptez 7 jours avant de connaître le résultat de votre évaluation, deux cas de figure :

  • Vous êtes reçu(e) : Bravo ! Mais pas de folies, vous n'avez qu'un permis probatoire de 6 points. De plus, la majorité des accidents graves de la route mettent en cause des jeunes conducteurs. Restez donc très vigilant.
  • Sinon, sachez que la décision d'ajournement prononcée est dictée par la constatation d'insuffisances pouvant mettre en cause votre sécurité ou celle d'autres usagers de la route.

Abordez cette situation de manière positive, tirez tout bénéfice de commentaire pédagogique fait : il constitue votre bas de travail en vue du prochain examen. En tout état de cause, aussi compréhensible que puisse être votre déception, vous ne devez jamais départir d'une attitude correcte vis-à-vis de l'inspecteur. Sachez que tout injure ou comportement agressif à l'encontre d'un agent du service public dans l'exercice de ses fonctions, est passible de poursuites devant les tribunaux, qui ne manqueront pas de sanctionner sévèrement les auteurs de tels actes.