Vous êtes ici

Rôle de l'accompagnateur | Conduite accompagnée

Quel est le rôle de l’accompagnateur en conduite accompagnée ?

L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC, conduite accompagnée) accorde une importance particulière au rôle de l’accompagnateur, dont l’influence sur l’élève sera déterminante pour sa capacité à conduire en respectant toutes les règles du Code de la Route. Quel est le rôle de l’accompagnateur en conduite accompagnée ?

Rôle accompagnateur conduite accompagnée : un exemple du respect du Code de la Route

L’élève doit pouvoir prendre exemple sur un accompagnateur qui lui rappelle à chaque instant les règles du Code de la Route et l’incite à les respecter. Plus les règles du Code de la Route sont assimilées tôt par l’élève en conduite accompagnée, plus les bonnes habitudes tendront à s’installer sur le long terme. Cette constatation est spécialement vraie pour le respect des limitations de vitesse.

Rôle accompagnateur conduite accompagnée : diversifier les parcours

L’accompagnateur s’efforcera sur l’ensemble de la durée de la formation en conduite accompagnée de faire faire à l’élève des parcours diversifiés, pour le rendre familier de la conduite en ville, sur route classique, sur autoroute et sur route de montagne. L’accompagnateur doit s’assurer que l’élève remplit bien au fur et à mesure son livret d’apprentissage en inscrivant l’ensemble des parcours effectués avec lui, et les éventuelles difficultés rencontrées.

Rôle accompagnateur conduite accompagnée : donner de l’assurance

Les qualités humaines de l’accompagnateur seront également mises à profit pour donner davantage d’aisance à l’élève sur la route : la conduite en état de stress conduit en effet trop de conducteurs à adopter des comportements dangereux ou à méconnaître les règles du Code de la Route.