Vous êtes ici

Mécontentement après l’annonce de la fermeture de six centres d’examen dans l’Indre | Auto-écoles

Les auto-écoles du département et les élus municipaux se mobilisent suite au projet de centralisation de l’examen du permis de conduire à Châteauroux. Ce sont six centres d’examen (Valençay, Buzançay, Issoudun, Argenton, Le Blanc et La Châtre) qui sont menacés de fermeture au profit d’un centre de plus grande envergure à Châteauroux. Bien que la décision ne soit pas encore officielle, le projet a provoqué une vive réaction des gérants d’auto-écoles et des apprentis conducteurs dans les villes concernées. Les candidats au permis dénoncent une injustice face à l’examen, pour les personnes n’ayant pas l’habitude de conduire à Châteauroux. Ils redoutent de devoir prendre des heures de conduite dans la ville, ce qui induirait des frais supplémentaires. Dans ce contexte, les auto-écoles locales craignent de voir leur fréquentation diminuer suite à la fermeture de leur centre d’examen.  A Issoudun, située à une heure de trajet de Châteauroux, la mairie pourrait proposer une pétition visant à maintenir le centre d’examen au sein de la commune. Les auto-écoles  de la ville et celles de Valençay sont quant à elles prêtes à envisager le boycott des examens pour se faire entendre.

André Laignel, secrétaire général de l'Association des maires de France (AMF) et président de l'observatoire des finances locales a adressé une lettre au Préfet de l’Indre, déclarant : « au moment de l’application du Grenelle de l’environnement, obliger les candidats à se déplacer à Châteauroux serait un non-sens absolu. Un tel risque témoignerait, à nouveau, du désengagement de l’État au détriment de notre territoire rural déjà durement frappé par la crise. »

La Préfecture statuera sur la proposition de fermeture des six centres d’examen à la mi-novembre, reste que l’ouverture du nouveau centre de Châteauroux a déjà été confirmée.